Les nouvelles tendances de consommation 2013

distribu2

Une récente étude commanditée par LA POSTE, dégage une évolution significative des tendances de consommation depuis 2007 et les effets anxiogènes de « la crise »

Basé sur cette étude, cet article résume les grandes tendances 2013.

Consommer : oui, mais à côté de chez soi…

Un changement des modes de consommation : les consommateurs réapprennent à se rendre dans les commerces de proximité. Ils retrouvent de la convivialité près de chez eux qu’ils n’ont pas dans les grandes surfaces et pour eux ils participent au développement économique en connaissant ce qu’ils achètent et à qui vont leurs sous.

Les petits commerces ont le vent en poupe car ils sont significatifs pour les consommateurs de moins de dépenses. Ils offrent moins de choix et surtout moins de tentations et de plus ils développent un lien social apprécié en temps de crise. Les solutions de type « drive » sont dans le même cas car elles apportent une assurance de ne dépenser que ce qu’il est prévu mais aussi enlèvent la contrainte des grandes surfaces, génératrices de stress.

Etre un consommateur collaboratif par temps de crise

La consommation collaborative est de plus en plus développée. Afin de réduire les dépenses, cette consommation est basée sur le partage entre les individus. Elle permet en autre d’acheter des produits d’occasion, de réaliser des achats groupés ou même des locations entre particuliers

Ce nouveau mode de consommation a deux enjeux :

  • Réduire ses dépenses tout en profitant de tarifs avantageux sur des produits peut être chers
  • Réaliser une consommation plus respectueuse et responsable. Grâce au développement de ce mode de consommation des enseignes commencent à développer elles aussi des magasins de vente de produits d’occasion.

Le Web to Store

Il était prédit que le e-commerce nuirait au commerce, mais les deux modes de consommation ont trouvé un vrai terrain d’entente : le web to store est une réponse à ce nouveau mode de consommation, « je regarde sur internet et j’achète en magasin » (ROPO : research online – Purchase online).

Le développement des smartphones et des tablettes n’a fait qu’améliorer ce mode de consommation, permettant aux distributeurs d’intégrer un nouveau service au web to store : le « click and collect », celui-ci permet aux consommateurs de « Réserver, commander, payer en ligne et de récupérer en magasin ». Le smartphone devient au fur et à mesure des années un vrai outil d’aide à la décision d’achat, mais cette concrétisation reste pour le moment réalisée par le passage en magasin.

L’excellence d’un service client

En 2013, les consommateurs sont plus exigeants et pointent du doigt les services client. Avec le spectre de la baisse du pouvoir d’achat, les consommateurs veulent en avoir pour leur argent : le fameux « Value for Money ». Les consommateurs sont plus centrés sur la valeur perçue du produit que sur un prix bas. Le low-cost tente maintenant de ne pas séduire seulement avec des prix bas mais aussi à améliorer son rapport qualité-prix ce qui permet de monter en gamme.

La valeur d’un produit passe aussi par les services client et de nombreuses marques sont encore en retrait à ce niveau. Les consommateurs se plaignent des temps d’attente trop long et des conseillers qui manquent de solutions pour les clients… Un aspect négatif qui fait fuir le client vers une autre marque. Les nouveaux consommateurs se disent même prêts à payer plus cher pour un meilleur service client, à condition que cela reste raisonnable. L’année 2012 a été marquée par des exemples forts de recalage du market-price : l’arrivée de free mobile en est le meilleur exemple.

En conclusion, les consommateurs qui craignent pour l’évolution de leur pouvoir d’achat, ne veulent plus être pris pour des pigeons et attendent une véritable valeur dans leurs achats. Signe de maturité, les évolutions de mode de consommation « tous canaux » avec la recherche d’une logique « prix-qualité-service » plus accentuée, révèlent une structure de tendances qui va perdurer à l’avenir. Pour les marques (hormis les exceptionnelles dans le secteur luxe), plus que jamais, la proximité humaine (service), le story telling (l’histoire autour de la marque et de ses produits), le prix et la qualité vont être les facteurs déterminants du succès.

One Response to Les nouvelles tendances de consommation 2013

  1. [...] L’Observatoire du commerce en réseau A consulter également:Les retailers n’ont pas le temps pour se re… Les retailers et leurs [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Powered by WordPress | Designed by: Dog Groomer |